LOU SARMOUNEY / LE JHACASSOUS

9 septembre 2015

La recette

Classé dans : Non classé — Lo Sarmoneir @ 18 h 48 min

LA RECETTE

Je pleure.

Une fois de plus, le chagrin m’a saisie sans prévenir. Un mot, un souvenir, un petit rien ; pourtant c’est trop.

Papa, tu es parti pour ce voyage impensable que tu ne raconteras jamais…

« Alors, on prépare cette recette ? »

Une fée ! De la pâtisserie. Ma fille surgit dans la cuisine, ses dix-neuf ans m’éclaboussent de soleil. Elle brandit son téléphone portable sur lequel s’affiche la marche à suivre. Son bras retombe, elle a vu mes yeux emperlés. Je surprends son émotion à fleur de peau de pêche ; vite, que la lumière revienne sur son visage ! Je m’accroche un sourire : « Ça va aller… On s’y met ? »

Ma fille n’est pas dupe mais elle sait que la vie est une pièce de théâtre et, ma foi, un joli festin à préparer.

Alors elle choisit l’humour, l’action ; elle improvise. Pour moi, elle joue Peau d’Âne. Sa voix s’élance, souffle sur le chagrin, l’éloigne, trace un chemin vivant. « Prenez de la … prenez de la farine ! ». J’éclate de rire, l’envol de poudre tache son menton. Enjouée, généreuse, elle s’active, casse les œufs, s’empare du fouet et bat, bat, combat ma peine ! Elle m’aide. J’attrape les fruits, épluche, coupe ; je l’aide. Des mots simples, des mots forts me viennent à l’esprit, espoir, joie, courage, amour. La cuisine embaume, nous entoure d’un voile chaleureux.

Ma fille va et vient, la vie continue, la vie avance et c’est bien, ma pluie s’est tue.

Voici une charlotte, construite en biscuits dorés, parfumée au jus de clémentine. Nous la fourrons de kiwis frais et de crème pâtissière. Nous papotons, études, projets, désirs de voyage. Pour noyer ce moment dans la douceur, elle couronne le gâteau de Chantilly en pagaille ! Une Chantilly spéciale : elle l’a rehaussée de pointes agaçantes et délicieuses ; léger goût anisé de… de quoi au fait ? « De fenouil ! » Délicate, cette recette prend le contre-pied de mon lourd deuil.

Allons, c’est décidé, ma vie sera couleur charlotte aux kiwis et… fenouil, pour la fantaisie !

Je souris. 

 © Lydie Balloux

7 juin 2012

L’occitan dens lo paisatge

Classé dans : Non classé — Lo Sarmoneir @ 1 h 01 min

Coma ec sàbetz, l’occitan (en çò nòste lo gascon) es omnipresent dens lo paisatge, tanlèu que sàbem l’i trobar.

Vaquí una lista non exaustiva, a completar :

* ARÉS : ovnipòrt : « que vos atendem totjorn » ; placa sus l’ostau d’Emilien Barrèira.
* BORDÈU :  placa sus l’ostau natau de Mèste Verdièr ; inscripcions sus la plaça Pèir Berland e dens la glèisa Senta Eulalia.
* CAMBLANAS E MAINAC : devisa « Bet ceou, bet peys, boun bin, bounes gens ».
* CASALÍS : sinhalisacion bilinga.
* CAUDERAN : devisa « Lou limac cendrenous a heyt ma renoumade ».
* CAUDRÒT : placa sus l’ostau de Florimond.
* CUDÒS : panèu « Artigavielha ».
* PELAGRUA : panèu « Pelagrua ».
* POMPEJAC : sinhalisacion bilinga.
* SENT MACARI : noms de ruas tanben en gascon medievau.
* SENT PÈIR D’AURILHAC : ostau « Dèche dise » ; panèu d’entrada.
* USÈSTA : panèus e escrits.
* VASATS : per Nadau, transcripcion de la Halha Nadau.
* VERDELAIS : ostau « Beth Ceü » .
* « Bienvinguts en País Parropian »
* e nombrosas grafinhassas !
 

Luxeetvolupte |
Actuel |
Newyorkcity2012 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Insidelayers
| Lanouvelleperspective
| love star